Toute l'actu en bref

La filière vitivinicole valaisanne a retrouvé le calme en 2016.

KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

(sda-ats)

La branche vitivinicole valaisanne tourne la page d'une période de crise, marquée notamment par l'affaire Giroud. Elle tire un bilan "très positif" de ses activités en 2016.

La filière de la vigne et du vin a retrouvé "la stabilité après deux années de turbulences", a communiqué mercredi, en marge de son assemblée générale, l'Interprofession de la vigne et du vin du Valais (IVV). Elle est ressortie "grandie de ces années difficiles, plus unie, plus crédible, et surtout dotée d'une stratégie claire", a souligné son président Yvan Aymon.

Le canton a modifié son ordonnance sur la vigne et le vin (OVV) pour se doter d'un système de contrôle des vins. Conforme aux nouvelles mesures préconisées sur le plan suisse, il permettra une meilleure traçabilité des vins et des contrôles ciblés.

Dialogue régulier

Pour parvenir à modifier son OVV, les partenaires concernés ont mené d'âpres discussions. Finalement, les "solutions et attentes de l'IVV ont été largement prises en compte par les services et le gouvernement valaisans", a rappelé l'interprofession.

Pour Yvan Aymon le dialogue régulier instauré avec l'Etat est de "très bon augure" pour le futur passage des AOC au système eurocompatible AOP: "Une réforme très importante pour la viticulture suisse".

ATS

 Toute l'actu en bref