Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

François Fillon a accusé dimanche Bernard Cazeneuve et le gouvernement de ne pas assurer "les conditions d'un exercice serein de la démocratie". Selon le candidat à la présidentielle, le Premier ministre laisse se développer "des manifestations violentes".

"A deux mois de l'élection présidentielle, nous vivons dans une situation de quasi guerre civile qui vient perturber le cours normal de cette campagne", écrit le candidat de la droite à l'élection présidentielle dans un communiqué.

"Je rappelle que nous sommes en état d'urgence et pourtant, le gouvernement laisse faire", ajoute-t-il. "Il faut aussi que le gouvernement assure les conditions du bon déroulement des élections. Et qu'il fasse respecter l'Etat de droit."

L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy "accuse solennellement le Premier ministre et le gouvernement de ne pas assurer les conditions d'un exercice serein de la démocratie."

"Ils portent une très lourde responsabilité en laissant se développer dans le pays un climat de quasi guerre civile qui ne peut que profiter aux extrêmes", poursuit-il.

"La situation est grave. Quels que soient les candidats, ils doivent avoir le droit de s'exprimer et le gouvernement doit prendre des mesures pour que les casseurs et les ennemis de la démocratie cessent de perturber cette campagne présidentielle."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS