Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Huit ans de cavale se sont achevés mercredi pour Gino et son fils Mark Stocco, deux "bandits du bush" australien. La police les a cueillis sans un coup de feu dans leur planque au nord-ouest de Sydney, où un cadavre a été découvert.

La traque de ces fugitifs, parmi les plus recherchés d'Australie, a tenu le pays en haleine pendant douze jours. Le 16 octobre, les autorités de Nouvelles-Galles du Sud avaient lancé un appel à témoins en indiquant que les deux hommes étaient vraisemblablement les occupants d'un pick-up qui venait d'ouvrir le feu sur une patrouille les poursuivant près de Wagga Wagga, à l'ouest de Canberra.

Recherchés pour une série de crimes et délits, Gino, 58 ans, et son fils Mark, 35 ans, ont été surnommés les "bushrangers des temps modernes", en référence aux légendaires bandits australiens qui se réfugiaient dans l'inhospitalier arrière-pays.

Traque sur plusieurs Etats

Ils ont pendant douze jours échappé à la police en circulant entre les Etats de Nouvelles-Galles du Sud et de Victoria (sud-est de l'Australie), où ils ont été aperçus à de nombreuses reprises. Un tuyau a finalement dirigé les forces de l'ordre vers une ferme isolée de Dunedoo, localité à 345 kilomètres de Sydney.

L'assaut a été donné mercredi et les deux hommes ont été légèrement blessés en résistant à leur interpellation. Mais aucun coup de feu n'a été tiré. "Cela a été une opération très intense sur plusieurs Etats", a déclaré lors d'une conférence de presse un responsable de la police de Nouvelles-Galles du Sud, Clint Pheeney.

"Quand on regarde comment ces hommes se sont comportés, l'étendue du territoire qu'ils ont parcouru, le nombre de barrages routiers installés et levés, les routes secondaires, les chemins forestiers, on réalise qu'ils connaissaient très bien le bush", a-t-il ajouté. "Ils connaissaient tous les chemins pour échapper à la police."

Corps en décomposition

Les autorités avaient auparavant indiqué que Gino et Mark Stocco étaient recherchés pour treize infractions chacun, y compris tentative de meurtre et des atteintes à des propriétés.

La police a par ailleurs ouvert une enquête pour homicide après la découverte du corps en décomposition dans la ferme où ils étaient terrés. M. Pheeney a précisé qu'il pourrait s'agir de la dépouille d'un homme de 68 ans porté disparu depuis le 8 octobre.

Gino et Mark Stocco ont, selon la presse australienne, déjà effectué des séjours en prison. Mark avait notamment été incarcéré en 2004 après avoir agressé sa mère.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS