Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Russie a mis fin samedi aux manoeuvres militaires d'une ampleur exceptionnelle qui ont mobilisé plus de 80'000 soldats. Ces mouvements de troupes ont constitué une démonstration de force, en plein bras de fer avec les Occidentaux dans le contexte ukrainien.

Le président Vladimir Poutine avait donné lundi l'ordre de mener ces exercices, de la mer Noire au Pacifique en passant par l'Arctique et comprenant le déploiement de bombardiers nucléaires en Crimée et des missiles balistiques à Kaliningrad, enclave russe au coeur de l'Europe.

Les manoeuvres russes, vivement critiquées par les pays européens voisins de la Russie, sont destinées selon les experts à montrer aux Occidentaux, notamment à l'OTAN, qu'elle est prête à tous les scénarios sur fond de crise ukrainienne.

Réplique occidentale

L'Alliance atlantique a renforcé ses capacités en Europe de l'Est pour rassurer les voisins de la Russie, accusée par Kiev et ses alliés d'envoyer troupes et armes pour soutenir les séparatistes prorusses de l'Est de l'Ukraine.

L'OTAN a ainsi déployé pour trois mois 3000 soldats américains dans les pays baltes, renforcé la défense de son flanc oriental avec la création d'une nouvelle force de 5000 hommes et décidé de créer un centre de commandement en Bulgarie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS