Toute l'actu en bref

L'équipe de Suisse de FedCup a vécu une terrible désillusion à Minsk en demi-finale de FedCup.

Sa défaite était consommée avant même le double, face à une équipe de Biélorussie dont la meilleure joueuse ne pointe qu'au 96e rang mondial. C'est le no 2 biélorusse Aryna Sabalenka (WTA 125), 18 ans, qui a apporté le point d'une qualification historique pour son pays en battant Viktorija Golubic (WTA 54) 6-3 2-6 6-4 dans le quatrième match.

Aliaksandra Sasnovich avait auparavant redonné l'avantage à ses couleurs en dominant 6-2 7-6 une Timea Bacsinszky (WTA 22) à nouveau trop vulnérable sur son côté droit. La large victoire obtenue par la paire Belinda Bencic/Martina Hingis face à Olga Govortsova/Vera Lapko dans un double sans enjeu (6-0 6-1) ne fera qu'aviver le regrets.

La déception doit être particulièrement grande pour Viktorija Golubic, qui s'était révélée au grand public en gagnant ses deux simples dans une demi-finale perdue 2-3 face à la République tchèque l'an dernier. La Zurichoise (24 ans) a cette fois-ci perdu ses deux matches, à chaque fois en trois sets. Elle a surtout manqué son affaire samedi dans la troisième manche face à Aliaksandra Sasnovich (6-3 5-7 7-5): elle a mené 3-1, puis s'est procuré quatre balles de break à 3-2 - dont une manquée sur un coup droit frappé à mi-court - et une dernière à 4-3...

Viktorija Golubic a également eu sa chance dimanche. Dépassée par la force de frappe et la réussite quasi insolente d'Aryna Sabalenka, la lauréate du dernier tournoi de Gstaad a profité du manque de constance de la Biélorusse pour revenir à un set partout, et a même longtemps fait la course en tête dans l'ultime manche. Mais elle a totalement lâché prise après qu'Aryna Sabalenka a sauvé avec panache une balle de break à 4-3 en faveur de la Zurichoise: elle a perdu huit points d'affilée, concédant au passage le break pour se retrouver dos au mur à 5-3 15/0.

Aryna Sabalenka n'a pas tremblé au moment de conclure, elle qui pourrait bien ne pas être titularisée en finale en novembre (face aux Etats-Unis ou en République tchèque) avec le retour annoncé de la jeune maman Victoria Azarenka. Aliaksandra Sasnovich (23 ans) n'avait pas non plus tremblé au moment de porter l'estocade face à Timea Bacsinszky, dominant nettement les débats dans le tie-break (7/2) alors que la Vaudoise avait eu le mérite de s'accrocher après un premier set à sens unique.

Pour les Suissesses, l'occasion était pourtant magnifique de disputer une nouvelle finale, 19 ans après celle perdue à Genève 3-2 devant l'Espagne. Las, Timea Bacsinszky, à court de compétition en simple depuis sa blessure au poignet gauche subie ce printemps, n'a pas rempli sa mission en ne gagnant qu'un point en simple à Minsk. En manque de confiance cette année, Viktorija Golubic n'a quant à elle pas su retrouver l'insouciance qui lui avait permis de briller douze mois plus tôt à Lucerne.

ATS

 Toute l'actu en bref