Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre de places vacantes dans le secteur de la finance en Suisse a fortement augmenté au deuxième trimestre 2015. Fin juin, 4436 postes étaient à pourvoir, soit 7% de plus qu'au premier trimestre. Cette hausse est particulièrement forte dans la banque.

C'est dans le secteur bancaire que l'on observe la progression la plus marquée, avec un bond des places vacantes de 20,4%, selon l'indice JobDirectory du portail financier Finews publié lundi. Fin juin, les banques affichaient un nombre d'emplois à pourvoir de 1784.

Le règlement en cours du litige fiscal avec les Etats-Unis, l'échange d'information automatique avec l'étranger qui se profile et la pression en matière d'innovation expliquent cette demande accrue, souligne l'indice.

Les autres secteurs de la finance (comptabilité, informatique, conseil) faisaient état d'une hausse de 5,9% à 1531 postes vacants.

Les assurances enregistraient par contre un recul de 7,7% à 1121 postes par rapport à fin mars. Le secteur des assurances évolue encore dans un processus de réduction des coûts, qui fait déjà partie du passé pour les banques, indique le communiqué. La tendance est à la baisse depuis septembre 2014.

Credit Suisse et UBS en tête

Dans le détail, Credit Suisse menait la danse dans le secteur bancaire en matière de besoin en personnel, avec 539 postes ouverts, soit une hausse de 12,5%. Sur les douze derniers mois, le nombre de postes à pourvoir a plus que doublé (+112,2%). UBS présentait 379 places vacantes (+14,5%).

Les banques de détail et régionales n'étaient pas en reste, avec une envolée de 22,3%, soit 241 places vacantes. Les banques cantonales faisaient encore mieux, le nombre de postes ouverts bondissant de 36,6% à 224.

Sur un an, à l'exception du 1er trimestre, la demande n'a cessé de croître dans le secteur bancaire (+23,8%), tirée par les deux mastodontes Credit Suisse et UBS, relève encore le portail financier.

ATS