Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice genevoise a perquisitionné les domiciles d'un homme d'affaires français et d'un banquier travaillant à Genève. Ces perquisitions ont eu lieu à la demande de la justice française, qui enquête sur d'éventuels financements libyens de Nicolas Sarkozy en 2007.

Elles se sont déroulées la semaine passée. Les autorités françaises enquêtent sur le paiement de commissions illicites sur divers marchés, notamment le marché libyen, a fait savoir mardi le porte-parole de la justice genevoise Henri Della Casa, confirmant une information parue sur le site du "Temps".

Selon le quotidien, qui reprend un article à paraître dans l'édition de mercredi de "Charlie Hebdo", l'homme d'affaires ayant reçu la visite des représentants de la justice genevoise est Alexandre Djouhri, qui a joué un rôle d'intermédiaire lors de la signature de gros contrats à l'exportation d'entreprises françaises. Le journal précise que pour le moment la justice suisse n'a rien à lui reprocher.

Une perquisition a aussi été menée au domicile genevois d'un banquier de la place. Selon "Le Temps", il s'agit d'un banquier franco-yéménite qui travaille au Crédit agricole. L'ancien président français Nicolas Sarkozy, de son côté, a toujours contesté avoir reçu de l'argent en provenance de Libye.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS