Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Confédération espère boucler ses comptes 2011 avec un excédent de 1,4 milliard de francs, au lieu du déficit de 600 millions budgété. Les derniers chiffres ont été corrigés à la baisse, en raison des 870 millions investis pour atténuer le franc fort et un recul des recettes.

A fin juin, la Confédération espérait encore dégager un plus de 2,5 milliards pour cette année. Après avoir connu une croissance forte durant le premier semestre, certaines catégories de recettes ont nettement régressé de juillet à fin septembre, a annoncé mercredi le Conseil fédéral.

C'est le cas en particulier du produit de l'impôt fédéral direct ainsi que des moyens tirés de l'impôt sur les huiles minérales et sur le tabac. Le franc fort a limité le tourisme à la pompe et l'achat de cigarettes dans les zones frontalières.

Dépenses ordinaires inférieures

Les dépenses ordinaires devraient être inférieures au montant budgétisé d'environ 600 millions. Malgré les fonds injectés pour le franc fort, les experts tablent sur une diminution des intérêts passifs et des dépassements de crédit.

Les dépenses extraordinaires (caisse de pensions des CFF, fonds d'infrastructure) et les recettes extraordinaires (vente d'immeubles de la Sapomp SA) restent inchangées par rapport à l'extrapolation de fin juin. Si l'on tient compte de ces chiffres, le déficit devrait atteindre environ 300 millions.

ATS