Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Une enquête sur le raid de la Marine israélienne contre une flottille humanitaire à destination de Gaza le 31 mai dernier conclut à des erreurs du commandement militaire, rapporte la presse israélienne. Le raid de Tsahal avait abouti à la mort de neuf Turcs.
Giora Eiland, général en retraite qui a rédigé le rapport d'enquête, a transmis ses conclusions au chef de l'état-major Gabi Ashkenazi. Le contenu du rapport devrait être rendu public lundi. Selon la presse israélienne, Eiland ne devrait pas demander de destitutions mais il critique sévèrement la manière dont les responsables militaires ont préparé et conduit cette opération.
"Le rapport dénonce une préparation défaillante (dans la collecte de renseignements) avant l'arrivée (de la flottille) et une préparation défaillante dans la stratégie d'intervention, l'évaluation de la situation et l'organisation de l'opération", écrit le journal "Yedioth Ahronoth".
Les autorités israéliennes affirment que les commandos de marine n'ont fait que maintenir le blocus de la bande de Gaza, indispensable selon elles pour empêcher les islamistes du Hamas d'obtenir des armes. Selon elles, les militants à bord des embarcations humanitaires étaient armés de couteaux et bâtons et ils ont agressé les soldats lors de l'abordage.
Face aux critiques des pays occidentaux, Israël a en partie assoupli l'isolement qui pèse sur le territoire palestinien où vivent un million et demi de personnes. Certains biens de consommation à destination des civils sont autorisés.
Israël a également créé une commission, composée d'un ancien magistrat de la cour suprême et de deux observateurs internationaux, qui devra enquêter sur l'aspect politique de cette affaire.
La Turquie, qui a qualifié l'intervention militaire de "terrorisme d'Etat", rappelé son ambassadeur en Israël et annulé des exercices militaires communs, estime que l'enquête est biaisée. Israël a refusé qu'une commission d'enquête internationale soit formée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS