Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ankara - Sept des neuf victimes turques de l'attaque israélienne contre l'expédition maritime humanitaire vers Gaza, le 31 mai, ont été criblées de balles. Cinq d'entre elles ont été touchées à la tête, révèlent des rapports d'autopsies effectuées en Turquie.
Les familles des victimes ont saisi la justice turque sur le raid israélien qui a fait neuf morts sur l'un des navires turcs, le Mavi Marmara. "Les résultats mettent en évidence que les forces israéliennes ont tiré pour tuer les activistes et non pas pour les maîtriser", a indiqué l'un des avocats des familles des victimes.
Les autorités israéliennes affirment avoir riposté à l'attaque de militants munis de barres de fer et de couteaux lors de l'abordage de leur navire, dans les eaux internationales.
Les organisateurs de la flottille affirment au contraire que les commandos israéliens ont tiré aveuglément sur les passagers, qui se sont défendus avec des barres de fer.
Le raid israélien a porté un coup sévère aux relations entre la Turquie et l'Etat hébreu. La Turquie a rappelé son ambassadeur et exigé une enquête internationale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS