Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Le chef d'état major de l'armée israélienne, le général Gaby Ashkenazi, a justifié les tirs du commando israélien qui a tué neuf passagers turcs de la flottille d'aide pour Gaza le 31 mai. Il a déposé devant une commission d'enquête israélienne.
"Nos soldats ont ouvert le feu de façon justifiée, en tirant vers ceux pour qui c'était nécessaire et en ne tirant pas vers ceux pour qui ce n'était pas nécessaire", a affirmé le général Ashkenazi. "L'opération était mesurée et justifiée. Les soldats ont fait preuve de sang froid et de courage. La vie des membres du commando était en danger, ils ont agi de façon exceptionnelle", a souligné le chef d'état major.
Le général Ashkenazi est le troisième haut responsable, après le chef du gouvernement Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Ehud Barak, à comparaître devant cette commission depuis lundi.
Il avait été plus critique dans ses déclarations figurant dans un rapport interne de l'armée israélienne. "Ni moi, ni l'équipe d'experts n'ont découvert des omissions ou des négligences, mais certainement des erreurs ont été identifiées qui doivent être corrigées à l'avenir", avait admis le chef d'état major.
Parallèlement, un groupe de quatre experts de l'ONU, dont un Israélien et un Turc, chargé lui aussi d'enquêter sur l'assaut a entamé ses travaux à New-York.
Neuf Turcs avaient été tués dans des heurts avec les commandos de la marine israélienne lors de l'abordage du ferry turc Mavi Marmara dans les eaux internationales.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS