Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ford a annoncé jeudi travailler sur des services de covoiturage et va par ailleurs investir 4,5 milliards de dollars supplémentaires dans ses véhicules électriques. Et ce malgré le plongeon des prix du pétrole qui affecte les ventes des voitures propres.

Le constructeur de Detroit va mettre en place un service de navettes au sein de son site géant de Dearborn, dans le Michigan, en utilisant une flotte de sa fourgonnette Transit aménagée en mini-bus. Les salariés pourront appeler les navettes en utilisant une application, comme le font les utilisateurs de sites de covoiturage.

A terme, le deuxième groupe automobile américain entend proposer ce service à d'autres firmes. "Notre vision est d'être un fournisseur de services de mobilité, au-delà de la simple utilisation d'un véhicule", a déclaré Ken Washington, vice-président de Ford en charge de la recherche du développement, lors d'une présentation au siège de Dearborn avec le directeur général Mark Fields.

Nouveaux modèles

En tant que constructeur, Ford est plus à même d'intégrer les logiciels et matériels nécessaires pour opérer un service de transport à la demande, a-t-il ajouté.

Le développement incroyable d'Uber, le site de mise en contact avec des conducteurs désormais valorisé 50 milliards de dollars, amène les constructeurs automobiles à étudier le potentiel des services de "mobilité partagée".

Ford prévoit par ailleurs d'ajouter 13 nouveaux modèles hybrides ou électriques à sa gamme de véhicules d'ici 2020, a-t-il ajouté. A cette échéance, les véhicules électriques vont ainsi représenter 40% du pipeline de Ford, contre 13% actuellement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS