Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En Valais, la population est priée de respecter les mesures préventives et les consignes de sécurité (archives).

KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

(sda-ats)

"Marqué" en juillet, le danger d'incendie de forêt est passé à "fort" en Valais. En cause, des températures élevées et une sécheresse permanente. Le canton appelle à la prudence.

Le risque d'incendie est monté d'un niveau depuis la fin juillet: il est actuellement fort, soit de degré 4 sur une échelle qui en compte 5, a indiqué l'Etat du Valais jeudi dans un communiqué.

En vue du week-end, la population est priée de respecter les consignes de prévention et de n'allumer de feu "qu'aux endroits désignés à cet effet, comme les places à grillades et campings. Dans tous les cas, chaque feu doit être surveillé et éteint avant d'être abandonné", rappelle le canton.

Pour l'heure, aucune interdiction générale de faire du feu n'est prononcée, précise Philipp Gerold, ingénieur en gestion des forêts au service valaisan des forêts et du paysage. Un bilan de la situation est régulièrement effectué à la lumière de données météo, croisées avec les observations sur le terrain rapportées par les forestiers et les pompiers.

Les températures devraient fléchir en début de semaine prochaine, avec peut-être quelques précipitations. Mais elles pourraient ne pas être suffisantes pour faire évoluer la situation.

La dernière interdiction de faire du feu dans les forêts et leurs environs a été prononcée en Valais en été 2015. Elle a débuté le 9 juillet et a été levée à la mi-août seulement, avec une marge d'évaluation et de décision laissée aux communes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS