Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après la débâcle de la veille, la Bourse suisse a nettement rebondi mardi, à l'instar des autres places financières mondiales. Soutenu par l'annonce de nouvelles mesures de relance en Chine, l'indice vedette SMI a fini en hausse de 3,42% à 8758,79 points.

Lundi, dans le mouvement de panique générale, le Swiss Market Index (SMI) avait même chuté sous 8200 points. Il a regagné près de 500 points au terme de la séance mardi, avec un plus haut à 8816 points. Le SLI a pris 3,51% à 1301,28 points et le SPI 3,38% à 8914,67 points. Les trente "blue chips" ont fini dans le vert.

La place helvétique a suivi les marchés européens des actions dans leur nette reprise. La décision de la Banque centrale de Chine de réduire son taux directeur annoncée vers midi, a accéléré le mouvement. Dans leur sillage, Wall Street a rebondi à l'ouverture. A mi-séance, le Dow Jones prenait 2,37% et le Nasdaq 3,27%.

Les courtiers ont estimé qu'après la panique "exagérée" de la veille et les pertes de la semaine passée, les investisseurs étaient revenus à la raison. Les experts ont cependant averti: le risque de nouvelle baisse des marchés des actions n'est de loin pas écarté. La situation en Chine, moteur de la conjoncture mondiale, reste tendue.

Rachats salués

Sur le marché helvétique, la journée a été marquée par des informations sur de grosses acquisitions. Dopée par la perspective d'une offre de rachat plus lucrative de la part de son concurrent Monsanto, Syngenta a bondi de 5,9% à 378,80 CHF. Selon la presse, Monsanto offrirait environ 470 francs par action Syngenta et serait prêt à améliorer les autres conditions de son offre.

Zurich (+2,5%) a fait un pas de plus vers l'acquisition du britannique RSA. Il s'est déclaré prêt à soumettre une offre de rachat à 550 pence par action RSA.

Les derniers en tête

Les plus gros gagnants du jour sont les perdants de la veille: Galenica a bondi de 6,7%, Transocean de 6,1% et les bancaires UBS et Credit Suisse ont progressé de respectivement 4,2% et 4,3%.

Les cycliques Sika (+4,9%) et Richemont (+4,3%) ont aussi bien remonté la pente, tout comme les poids lourds Nestlé (+3,1%), Roche (+3,3%) et Novartis (+3,4%). La FDA a étendu aux enfants l'homologation de Promacta de Novartis pour le traitement d'une maladie auto-immune. Les analystes voient désormais ce médicament comme un blockbuster. Givaudan (+1,4%).

Sur le marché élargi, Von Roll a fini en recul de 5,4% après ses chiffres semestriels, un des rares perdants du jour. Bossard a gagné 2,4%, Schmolz+Bickenbach 2,5%, Huber+Suhner 1,2% et VP Bank 0,3% après les chiffres également. Charles Vögele a fini à l'équilibre.

Tamedia a gagné 4,1% après le feu vert de la COMCO pour les reprises prévues par Tamedia et JobScout24.

ATS