Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une foule de citoyens a afflué mercredi soir à La Chaux-de-Fonds pour la séance d'information publique sur l'avenir des hôpitaux neuchâtelois. Le Conseil d'Etat n'a pas été ménagé par le public estimé à un millier de personnes réunies à la Salle de Musique de la métropole horlogère.

La population du Haut du canton a encore exprimé sa grogne après le gel des investissements sur le site chaux-de-fonnier et la remise à plat de la stratégie hospitalière. Les interventions ont été vives, mettant en doute la volonté du gouvernement de "tirer à la même corde". "Nous ne deviendrons pas une banlieue !", ont martelé plusieurs personnes.

Les yeux dans les yeux

Le Conseil d'Etat est venu à la rencontre des citoyens sans modérateur, "pour un contact direct, yeux dans les yeux", a souligné son président Alain Ribaux. "C'est notre devoir de dire la vérité sur la gravité de la situation", a expliqué de son côté le ministre de la santé Laurent Kurth.

Les options stratégiques devaient permettre de réfléchir sereinement à un avenir plus lointain. Mais l'édifice s'est effondré: travaux de rénovation plus coûteux que prévu, finances désastreuses de l'Hôpital neuchâtelois (HNE), multiples démissions et difficultés à recruter.

Sifflets

HNE manque d'un projet institutionnel clair et n'a pas été préparé au contexte national d'aujourd'hui: le virage de la Lamal (2012) et son vent de concurrence a été raté, tant dans l'hôpital que sur le plan politique, selon Laurent Kurth. Il a précisé que lui-même assumait sa responsabilité pour son année et demie à la tête du département.

"On comprend l'émotion suscitée par nos décisions. Mais les préoccupations du canton et celles des régions ne doivent pas être opposées", a-t-il souligné. "Les Montagnes fournissent une énergie vitale dont le canton a besoin. Je suis et je reste très attaché à cette région - je n'ai rien abandonné", a ajouté sous les sifflets du public Laurent Kurth, qui était encore à l'exécutif chaux-de-fonnier il y a deux ans.

A l'heure des questions, des intervenants se sont irrités des tension internes constatées au sein de HNE, et des réticences du personnel soignant à monter dans le Haut du canton.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS