Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les tarifs de gardes d'enfants peuvent doubler d'un canton à l'autre. C'est à Zoug que les parents déboursent le plus, révèle une étude de la start-up Yoopies. Au plan européen, la Suisse est le pays le plus onéreux.

En cette rentrée 2015, le salaire horaire moyen net des baby-sitters à Zoug se monte à 22,90 francs. Suivent Thurgovie (21,60 francs) et Lucerne (21,30 francs). A l'autre bout de l'échelle, le Jura est le canton où les baby-sitters reviennent le moins cher, avec un salaire horaire moyen net de 11,30 francs, dévoile Yoopies mercredi dans son deuxième rapport annuel.

Ailleurs en Suisse romande, Genève arrive en tête avec un salaire de 16,20 francs de l'heure, devant Neuchâtel (15,20 francs) et Vaud (14,90 francs). Des montants proches de la moyenne nationale, qui s'élève à 16 francs par heure. Soit une hausse de 1,32% par rapport à 2014.

"Les prix sont restés stables au niveau national. On observe néanmoins un rattrapage des cantons les moins chers en 2014", indique Mounir Laggoune, directeur de la start-up qui propose une plateforme Internet permettant aux parent de trouver nounous et baby-sitters, avec un système géolocalisé.

Les plus fortes hausses sur un an concernent le Jura (+8%) et Neuchâtel (+6,7%). A l'inverse, les parents Valaisans bénéficient d'une baisse en 2015 (-3,5%).

Au niveau des villes suisses, St-Gall arrive en tête, avec 23,60 francs de l'heure en moyenne, suivi de Zurich (23,50 francs) et Winterthour (23,40 francs). A contrario, les parents vivant à Marly (FR, 10,40 francs), Payerne (VD, 10,80 francs) et Martigny (VS, 11 francs) s'en tirent le mieux.

Disparités cantonales

Pour expliquer ces disparités cantonales, M. Laggoune pointe du doigt le fait que le nombre de structures d'accueil est parmi les plus élevé en Suisse romande. "Il faut également prendre en compte le fait que les familles romandes font beaucoup appel à des transfrontaliers. L'offre y est ainsi plus importante, et permet aux familles de payer moins cher."

En Suisse, le taux de couverture d'accueil de la petite enfance reste globalement bas, poursuit Yoopies dans un communiqué. Cela oblige les parents à trouver une alternative. "A cela s'ajoute un taux d'activité des femmes en constante augmentation." Conséquence, les prix du baby-sitting sont tirés vers le haut.

Deux fois plus cher qu'en Europe

La Suisse est ainsi le pays le plus cher d'Europe dans le domaine, selon l'étude comparative de Yoopies. Au niveau continental, le tarif net moyen s'y monte à 8,70 francs.

Derrière la Suisse viennent le Royaume-Uni, avec 14,50 francs par heure, et la France, où les parents doivent débourser 9,28 francs de l'heure. En queue de peloton, l'Espagne (8,20 francs), les Pays-Bas (8 francs) et le Portugal (7,20 francs).

"Cette étude confirme que les prix du baby-sitting évoluent en fonction de trois grands facteurs: le produit intérieur brut (PIB) par habitant, le taux d'activité des femmes et le taux de couverture d'accueil de la petite enfance", précise encore M. Laggoune.

ATS