Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ 300 personnes avaient manifesté l'an dernier à Lausanne (Archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Un collectif se mobilise contre la spéculation sur les matières premières. Il organise samedi un forum à Lausanne. Le lundi suivant, le 19 mars, une manifestation rejoindra le Beau-Rivage, où se tient un sommet mondial.

La Suisse occupe une place centrale dans le négoce des matières premières. Sa responsabilité quant aux dégâts sociaux et environnementaux qui en résultent est indiscutable, a dénoncé lundi le collectif.

Les militants demandent la fin de "ce pillage organisé des ressources depuis la Suisse". Les droits humains et environnementaux des populations locales doivent être respectés. Ces populations doivent recevoir la part de richesse qui leur revient, écrit le collectif dans un communiqué.

Pour faire passer leur message, les membres du collectif organisent samedi 17 mars un forum réunissant scientifiques et militants. La réalisatrice Caroline Cuénod y présentera son documentaire "L'île sans rivage", qui traite de la marine marchande suisse.

Le lundi 19 mars, une manifestation partira du centre-ville pour gagner le Beau-Rivage. Chaque année à pareille époque, le palace accueille quelques-uns des principaux financiers et négociants en pétrole, métaux et céréales. Et chaque année depuis six ans, partis de gauche et mouvements altermondialistes appellent à manifester.

Les participants étaient entre 300 et 400 ces dernières années, 500 en 2014, année où 21 personnes avaient été interpellées pour avoir franchi les barrières d'accès à l'hôtel.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS