Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bordeaux - Un lycéen français de Bordeaux a tenté mercredi de s'immoler par le feu dans son établissement et a été transporté au Centre hospitalier universitaire de la ville dans un état critique. Il est très grièvement blessé et le pronostic vital est réservé, a-t-on appris auprès de l'hôpital.
Le lycéen âgé de 18 ans s'est aspergé d'acétone auquel il a mis le feu dans un couloir du premier étage de l'établissement, le lycée Toulouse-Lautrec. Les pompiers l'ont transféré au service des grands brûlés du CHU de Bordeaux. Selon le proviseur, Jean Haget, le lycéen, en bac pro de communication graphique, est "réputé bon élève et rien ne laissait présager son geste".
Le proviseur a loué les mérites d'une lycéenne qui a entouré le lycéen d'une couverture pour éteindre le feu, "ce qui lui a sans doute sauvé la vie". "Juste après, et avant d'être évacué vers l'hôpital, il était conscient et m'a dit qu'il en avait assez", a ajouté le proviseur.
Une centaine de lycéens se trouvaient sur place, sur les 600 que compte l'établissement, situé dans le centre de Bordeaux. Une cellule psychologique a été mise en place par le proviseur en liaison avec le Samu et le rectorat de Bordeaux. Une enquête judiciaire a été ouverte.
Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, annonce dans un communiqué qu'il se rendra sur place "au cours de la soirée pour s'entretenir avec la communauté éducative et les membres de la cellule psychologique". Il fait part de sa "profonde émotion" face à cet "acte de désespoir".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS