Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le pape François a dû écourter samedi pour cause de tempête son pèlerinage sur une île des Philippines dévastée en 2013 par un typhon meurtrier. Le souverain pontife a brièvement rencontré des survivants après avoir célébré une messe sous une pluie battante.

Visiblement contrarié l'Argentin, qui était arrivé à l'aéroport de Tacloban un peu avant 09h00 locales (02h00 en Suisse), en est reparti vers 13h00 à destination de Manille où il célébrera dimanche une messe devant des millions de fidèles.

Le pape n'a renoncé à aucun des engagements pris à Tacloban mais le temps consacré à ses interlocuteurs a été considérablement réduit pour éviter à la délégation de se retrouver dans la tempête tropicale Mekkhala qui devait s'abattre en fin d'après-midi sur le littoral oriental des Philippines.

Office à l'aéroport

"Je vous demande pardon", a lancé l'évêque de Rome en la cathédrale de Palo en annonçant qu'il devait partir plus tôt que prévu. "Cela me rend triste, vraiment", a-t-il dit . Le pape avait auparavant célébré une messe, priant pour les victimes et les milliers de sinistrés qui vivent, plus d'un an après, dans le plus grand dénuement. L'office a eu lieu à l'aéroport devant une foule nombreuse.

Située sur l'île de Leyte, à 650 km de Manille, Tacloban fut l'épicentre d'Haiyan qui avait déplacé les vents sur terre les plus violents jamais enregistrés dans le monde. Le super typhon avait fait plus de 7350 morts et disparus et causé de gigantesques dégâts matériels.

Retour à Manille

A tous ceux qui ont perdu "tant de choses, (leur) maison, (leur) source de revenus, (leur) santé", le souverain pontife a reconnu qu'il manquait de mots pour les consoler. "Je ne sais pas quoi vous dire (...). Tout ce que je peux faire est de garder le silence et je marche avec vous en mon coeur silencieux", a-t-il dit.

Arrivé jeudi soir aux Philippines, François aurait dû déjeuner avec 30 survivants et se rendre dans une église, avant de reprendre l'avion à destination de Manille. Sur tous les parcours qu'il a empruntés depuis son arrivée dans l'archipel, des centaines de milliers de personnes attendaient et acclamaient le souverain pontife.

Le point fort du séjour devrait être la messe finale au Rizal Park de Manille dimanche, où un nombre record de fidèles pourrait affluer, en dépit de prévisions météorologiques maussades.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS