Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

François Longchamp ne vise pas le Conseil des Etats

Le conseiller d'Etat François Longchamp va privilégier des projets personnels pendant l'été après avoir quitté le gouvernement genevois (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

François Longchamp, qui va quitter le gouvernement genevois au printemps, ne briguera pas un fauteuil au Conseil des Etats en 2019. "Au-delà de Nyon, j'ai le mal du pays", ironise le ministre PLR genevois samedi dans le Temps.

"Après plus de douze ans au Conseil d'Etat, je privilégierai quelques projets personnels durant l'été, puis envisagerai diverses missions", ajoute le président de l'exécutif. Selon lui, le candidat PLR sera Hugues Hiltpold qui est actuellement conseiller national.

Dans cette longue interview, François Longchamp revient sur ses treize ans et demi au gouvernement genevois. "Je sais ce que je quitte et je sais à quel point j'aime ce que je fais", souligne-t-il. Seul regret à demi-avoué: ne pas avoir dirigé le département de l'instruction publique.

"Je n'ai jamais caché que ce département avait ma préférence et mes résultats électoraux me permettaient de le revendiquer", relève M.Longchamp. Mais en 2013 en tant que seul sortant ayant accompli une législature complète, la présidence du Conseil d'Etat lui revenait.

François Longchamp, qui mène le dossier de la répartition des tâches entre le canton et les communes, plaide par ailleurs pour le rattachement des grandes institutions culturelles au canton. Il est en faveur d'un Ministère de la culture cantonal.

Mais selon lui, toute l'architecture institutionnelle est à repenser. "La formule actuelle avec sept conseillers d'Etat, 137 magistrats municipaux et 46 administrations publiques appartient au XIXe siècle: elle vit ses derniers moments", conclut-il.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.