Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La BNS est prête à prendre de nouvelles mesures contre le franc fort si les circonstances l'exigent, a répété son vice-président Thomas Jordan dans le "Matin dimanche". Il exprime "une certaine compréhension" pour ceux qui appellent à relever le cours plancher franc-euro.

L'intervention de la Banque nationale suisse (BNS) début septembre pour fixer un cours plancher de 1,20 franc pour un euro "a fortement diminué les risques pour l'économie suisse", a indiqué Thomas Jordan. "Mais cela ne veut pas dire que la situation est devenue facile, au contraire", a-t-il ajouté.

La croissance suisse en perte de vitesse, le franc élevé et la baisse de la demande provoquée par une conjoncture mondiale à la peine représentent une conjonction de facteurs qui "pose des problèmes", a noté M. Jordan.

Faisant écho aux propos tenus par le président de la BNS, Philipp Hildebrand, début novembre, il a répété que la BNS était "prête à prendre de nouvelles mesures si les perspectives économiques et les risques de déflation l'exigent" et que le franc "devrait continuer de s'affaiblir sur la durée".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS