Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La filiale valaisanne du groupe américain Pyrotek, spécialisé dans le domaine des hautes températures, licenciera une trentaine de personnes à fin janvier prochain. La force du franc a accéléré la chute de la société sise à Sierre, qui exporte près de 95% de sa production.

"La production va être délocalisée en République tchèque", a indiqué à l'ats le directeur de la filiale sierroise, confirmant une information parue vendredi dans "Le Nouvelliste". Un petit groupe de cinq collaborateurs continuera à travailler à la revente des produits de la multinationale. Pour les employés licenciés, un plan social a été mis sur pied avec trois mois de salaires supplémentaires en moyenne.

Pyrotek a ouvert ses portes à Sierre il y a plus de 20 ans. Le siège américain se trouve à Spokane, dans l'Etat de Washington. Le groupe est spécialisé dans la conception, la fabrication et la vente de matériaux résistant à des températures élevées, comme l'aluminium, le verre ou le zinc. Il compte 65 sites répartis dans 31 pays.

ATS