Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil d'Etat français a enjoint l'administration pénitentiaire de dératiser et désinsectiser l'insalubre prison des Baumettes à Marseille. Les responsables de cette prison auront dix jours pour définir les mesures à prendre afin d'éradiquer la présence dans leurs murs d'animaux nuisibles.

Le contrôleur général des lieux de privation de liberté a récemment épinglé dans un rapport l'insalubrité "consubstantielle" au centre pénitentiaire des Baumettes. La justice a, elle, ordonné une remise en état partielle, selon une ordonnance rendue publique samedi.

"Dans un délai de dix jours à compter de sa notification, il est enjoint à l'administration pénitentiaire de procéder à la détermination des mesures nécessaires à l'éradication des animaux nuisibles présents dans les locaux du centre pénitentiaire des Baumettes", peut-on lire dans l'ordonnance du Conseil d'Etat.

Le juge des référés a toutefois estimé qu'il n'y avait pas lieu de prescrire une inspection de l'ensemble des cellules individuelles. demandée par la section française de l'observatoire des prisons.

Cette décision intervient une semaine après celle du tribunal administratif de Marseille, qui a ordonné aux responsables des Baumettes l'apport de lumière artificielle ou naturelle dans les cellules et l'enlèvement des détritus dans les couloirs et les parties communes de la prison.

Depuis une vingtaine d'années, les appels se multiplient en France et en Europe pour réclamer une rénovation des lieux et dénoncer les dysfonctionnements d'une prison qualifiée d'"endroit répugnant" en 2006 par le Conseil de l'Europe. Un projet de restructuration de l'établissement est en cours et devrait s'achever en 2017.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS