Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Environ 1300 tracteurs convergent vers Paris, conduits par les céréaliers français. Ces derniers entendent dénoncer la baisse de leurs revenus et faire part de leur inquiétude sur l'avenir de la Politique agricole commune (PAC) dont ils sont les grands bénéficiaires.
A la vitesse de 35 km/h, ces tracteurs, venus principalement des plaines fertiles entourant la région parisienne, ont emprunté les autoroutes en convoi, arborant des banderoles "Sarkozy au boulot! ne solde pas ton agriculture". Ils doivent se rejoindre dans l'est de Paris où quelque 10'000 manifestants sont attendus.
L'an dernier, la filière, leader en Europe, a vu ses revenus baisser de 51%, dans le sillage des cours des céréales (-24%), après avoir connu une envolée en 2007 et 2008.
La baisse de la rémunération des céréaliers est similaire à celle des producteurs laitiers, qui ont manifesté régulièrement ces derniers mois, alors qu'en moyenne, les agriculteurs français ont vu leurs revenus diminuer de 34% en 2009.
Face à cette baisse des, les producteurs réclament des "mesures immédiates", comme des aides à l'exportation, pour écouler une partie de leur production avant la prochaine récolte. Ils veulent aussi du gouvernement des allègements de certaines charges environnementales, sociales et fiscales.
Les manifestants entendent aussi peser sur le gouvernement pour qu'il défende à Bruxelles une PAC dont la France est la première bénéficiaire (recevant plus de 20% des aides à elle seule) et qui leur a été jusqu'à présent très favorable. La PAC sera réformée en 2013.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS