Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - La France va sévir contre les gens du voyage. Le gouvernement entend démanteler dans les trois mois environ 300 camps illégaux installés en France par des gens du voyage et des Roms, a annoncé mercredi le ministre de l'intérieur Brice Hortefeux.
Il procédera parallèlement à la reconduite "quasi immédiate" en Roumanie et en Bulgarie des Roms ayant commis des atteintes à l'ordre public, a ajouté M. Hortefeux à l'issue d'une réunion interministérielle sur les gens du voyage, à l'Elysée. En 2009, plus de 10'000 Roms ont été expulsés de France.
Parmi les mesures arrêtées lors de la réunion de l'Elysée, il a également annoncé que dix inspecteurs des impôts seraient chargés de contrôler la situation des occupants des camps illégaux.
Autre mesure, Paris proposera à Bucarest que des policiers roumains puissent venir en France et inversement. Lors d'une courte déclaration, le ministre de l'intérieur a estimé que de nombreux Français étaient "surpris on observant la cylindrée de certains véhicules" qui tractent les caravanes.
Enfin, Brice Hortefeux a assuré que le gouvernement allait poursuivre le développement des aires d'accueil, ce qui correspond à une revendication des associations de soutien aux gens du voyage. "66% de celles qui étaient prévues par la loi de 2000 sont d'ores et déjà financées et l'effort sera donc poursuivi", a-t-il dit.
Le chef de l'Etat avait convoqué cette réunion controversée pour examiner les "problèmes que pose le comportement de certains" parmi les Roms et les "gens du voyage" après des violences survenues il y a une dizaine de jours à Grenoble. Une gendarmerie avait été attaquée et des dégradations commises après la mort d'un jeune Tsigane tué par un gendarme au cours d'une course-poursuite.
Les "gens du voyage" représentent au total environ 400'000 personnes en France. 95% d'entre eux sont français et un tiers nomades. Les Roms, qui sont des Tziganes de nationalité roumaine, bulgare et d'Europe centrale, forment une minorité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS