Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Grosse sensation lors de la 20e journée de Ligue 1: Bastia a battu le Paris Saint-Germain 4-2, après avoir été mené 0-2. Ce revers risque de renforcer la pression sur l'entraîneur Laurent Blanc...

Le PSG avait pourtant réussi une entame parfaite, prenant deux longueurs d'avance par Lucas (10e) et Rabiot (20e). Mais les Corses, avant-derniers avant ce match, allaient se rebeller et profiter des largesses de la défense parisienne. Au repos, ils étaient revenus à égalité après un penalty de Boudebouz (32e) et un but de Modesto après un corner (45e).

En seconde période, le héros prenait les traits de Julien Palmieri, auteur d'un doublé (56e/89e) qui va faire beaucoup parler dans l'entourage du club de la capitale. Bastia avait jusque-là la moins bonne attaque du championnat, à égalité avec Lille (16 buts): il était donc presque inimaginable que les insulaires puissent en mettre quatre au PSG, qui n'en avait encaissé que 13 en 19 matches.

Les Parisiens restent ainsi à trois points du leader Marseille, et à un de Lyon et de Saint-Etienne, qui a gagné 2-1 à Reims. L'OL pourra prendre la tête en cas de victoire dimanche à Gerland contre Toulouse.

Michael Frey s'est mis en évidence avec Lille. L'ancien joueur des Young Boys a signé à la 20e le seul but du match qui a vu son équipe battre Caen. C'est sa deuxième réussite de la saison en Ligue 1.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS