Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les forces de l'ordre ont procédé à cinq interpellations dans la nuit de mercredi à jeudi à Amiens. Ces arrestations sont "en lien direct" avec les affrontements entre jeunes et policiers qui ont eu lieu en début de semaine dans cette ville du nord de la France.

Les principaux affrontements ont eu lieu dans la nuit de lundi à mardi. Seize policiers ont été blessés et trois édifices publics brûlés, dont une école et un établissement sportif.

La préfecture a souligné "l'efficacité du service d'ordre" qui a "mené à des débuts d'interpellation" dans deux quartiers populaires de la ville. Ces quartiers ont passé leur deuxième nuit sous surveillance accrue des renforts policiers mis en place mardi, une nouvelle fois sans incident majeur, a précisé la préfecture jeudi à l'aube.

Cent policiers ont été envoyés en renfort dès mardi, ce qui porte à 250 le nombre d'agents des forces de l'ordre mobilisés. Deux compagnies de CRS sont munies de canons à eau.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé maintenir les renforts "au cours des prochains jours et nuits, afin de garantir le complet retour à la normale".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS