Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un homme a été tué par la police samedi en France dans le cadre d'une opération antiterroriste visant un réseau jihadiste, ont annoncé les autorités. Il est soupçonné d'être impliqué dans un attentat contre un magasin juif le 19 septembre près de Paris.

Le suspect a été abattu à Strasbourg (est) par les policiers sur lesquels il avait ouvert le feu. Onze interpellations ont également été effectuées, notamment en région parisienne et dans le sud-est de la France, a indiqué une source judiciaire.

L'opération de police visait "un réseau, quasiment une cellule", composé de personnes, ayant pour certaines d'entre elles, le profil de délinquants convertis "à l'islam radical", a annoncé le procureur de Paris François Molins au cours d'une conférence de presse.

Des traces de l'ADN de l'homme tué à Strasbourg avaient été trouvées sur la cuiller de la grenade défensive lancée le 19 septembre sur une épicerie casher de Sarcelles, dans la banlieue nord de Paris, a-t-il précisé.

Connu des services de renseignement

Il s'agit d'un délinquant converti à l'islam radical, condamné en 2008 pour trafic de stupéfiants et connu des services de renseignement. Âgé de 33 ans, il est de nationalité française comme les autres personnes interpellées.

Il se trouvait au domicile de "l'une de ses deux épouses religieuses", une femme de 22 ans, mère d'une fillette de six ans et d'un bébé d'un mois, a affirmé le procureur de Paris. La jeune femme a été interpellée par la police.

Il était "très déterminé, avec probablement la volonté de finir en martyr", a précisé le procureur de Strasbourg Patrick Poirret, en voulant pour signe qu'il s'était récemment rasé la barbe. Il a vidé le barillet de son 357 Magnum sur les policiers avant d'être abattu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS