Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La professeur de mathématiques, qui s'était immolée par le feu jeudi dans la cour d'un lycée de Béziers, est décédée des suites de ses brûlures. Selon la justice et des témoins, elle était dépressive et en conflit avec ses élèves.

L'enseignante de 44 ans avait été brûlée au troisième degré sur 95% du corps. Le procureur de la République de Béziers avait évoqué une "tentative de suicide en lien avec l'activité professionnelle" de la professeur.

Selon des témoins, l'enseignante était en conflit avec certains élèves, qui la trouvaient trop sévère et contestaient ses méthodes. Une tentative d'explication, mercredi, plutôt houleuse, aurait été "mal vécue" par elle.

Jeudi matin, la professeur, arrivée au lycée avec un bidon d'essence, a donné son cours puis elle s'est placée au centre de la cour pendant la récréation, s'est s'aspergée de carburant très calmement avant d'y mettre le feu.

ATS