Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - La contestation de la réforme des retraites en France semble jeudi en fin de course, avec environ la moitié moins de manifestants à travers le pays. Les syndicats n'en ont pas moins réaffirmé leur détermination à poursuivre la lutte contre un texte à l'origine d'un automne agité.
Les différentes manifestations ont rassemblé au total 560'000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, près de deux millions selon la centrale syndicale CGT. Des chiffres bien en-deçà des 1,2, respectivement 3,5 millions enregistrés de mêmes sources lors de la journée nationale de mobilisation du 19 octobre.
"Il y a une défaite provisoire", a déclaré la socialiste Ségolène Royal. "Mais la fraternité, la justice a un sens et un jour, ces valeurs reprendront leurs droits". Mme Royal a assuré que son parti reviendrait sur la réforme "injuste" de Nicolas Sarkozy en cas de victoire aux élections de 2012.
Combiné aux vacances de la Toussaint, le vote, mercredi par le Parlement, de la loi qui repousse à 62 ans l'âge légal de la retraite a pesé sur la densité des cortèges et la participation aux grèves.
Pour Bernard Thibault, cette septième journée d'action interprofessionnelle ne marque pas la fin du mouvement. Forts d'un soutien toujours important de l'opinion publique (65% des Français soutenaient encore cette journée d'actions), les syndicats et l'opposition appellent le président Nicolas Sarkozy à ne pas promulguer la loi.
Pour l'opposition socialiste, c'est désormais "l'objectif" de la contestation. En saisissant le Conseil constitutionnel pour examiner la loi, elle a déjà repoussé la promulgation à la mi-novembre.
Les dirigeants syndicaux évoquent, sans plus de précision pour l'instant, de "nouvelles formes d'action". Ils rejettent en bloc l'idée de troquer les retraites contre des négociations sur l'emploi des jeunes et des seniors.
Mais la pression sur l'exécutif s'atténue avec l'essoufflement des grèves dans les secteurs stratégiques de l'énergie et des transports.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS