Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Le ministre français du Travail, Eric Woerth, entend rester au gouvernement malgré l'enquête de police qui le concerne dans l'affaire Liliane Bettencourt, l'héritière de L'Oréal. Il a fait part de ce souhait sur les ondes d'Europe 1 dimanche.
M. Woerth a déclaré qu'il avait l'espoir d'échapper à une mise à l'écart à l'occasion du remaniement annoncé par Nicolas Sarkozy avant l'été et qui pourrait intervenir dans les prochaines semaines.
"Je souhaite évidemment rester au gouvernement. Ma passion c'est mes convictions politiques, c'est de les défendre et les mettre en oeuvre, même si c'est extraordinairement difficile", a-t-il dit.
Eirc Woerth est mis en cause car il est intervenu pour l'attribution de la Légion d'honneur à Patrice de Maistre, gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, qui a embauché son épouse et finançait l'UMP alors qu'Eric Woerth en était trésorir.
"Je n'ai jamais menti"Il rejette les critiques de la patronne du Parti socialiste Martine Aubry qui a estimé qu'il avait "un problème avec la vérité", dans des déclarations de samedi.
"Je pense que le PS devrait baisser au niveau de l'agressivité, il y a une agressivité folle, c'est extraordairement inquiétant", a dit le ministre.
"Je n'ai jamais menti, je n'ai rien à me reprocher. Pourquoi voulez-vous que je démissionne, je n'ai rien à me reprocher, je bénéficie du soutien de la majorité présidentielle", a-t-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS