Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jean-François Copé a officialisé dimanche sa candidature à la présidence de l'UMP lors d'une réunion de son club "Génération France" à Châteaurenard, dans les Bouches-du-Rhône. Elle survient deux mois après celle de l'ancien Premier ministre François Fillon, favori des sondages.

Le député de Meaux a choisi de faire une démonstration de force en se déclarant devant 2000 militants, selon les organisateurs, et des dizaines de parlementaires, dont le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, et la vice-présidente de l'Assemblée nationale, Catherine Vautrin.

"C'est la première étape de la victoire", a lancé Jean-François Copé aux militants. La candidature de l'actuel secrétaire général de l'UMP, qui tient les rênes du parti depuis novembre 2010, ne faisait guère de doute. Elle survient trois mois avant l'élection, le 18 novembre.

Au moins 7924 adhérents

Outre François Fillon, principal adversaire de Jean-François Copé dans la course à la présidence de l'UMP. Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire sont également candidats. D'autres, comme Xavier Bertrand et Christian Estrosi, entretiennent toujours le mystère sur une éventuelle participation.

Pour pouvoir briguer les suffrages des militants, les candidats devront avoir obtenu les signatures d'au moins 7924 adhérents du parti à jour de cotisation au 30 juin dans dix fédérations au minimum. Ils ont jusqu'au 18 septembre pour s'assurer ce sésame.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS