Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Blé, colza, vigne, bananiers... l'avenue parisienne des Champs-Elysées s'est transformée ce matin et jusqu'à lundi soir en un morceau de campagne. Il s'agit d'une vaste opération de charme des agriculteurs français à destination des citadins.
Il y a vingt ans, le même créateur d'"art de rue", Gad Weil, avait déjà mis en scène la "Grande Moisson", à l'occasion de laquelle celle qui est souvent désignée comme "la plus belle avenue du monde" avait été transformée en une vaste plaine de blé pour être moissonnée.
Cette fois, sur une longueur de 1,2 km, de la place de l'Etoile au rond-point des Champs-Elysées, toute l'avenue a été recouverte d'un plateau végétal. Les organisateurs ont dû installer dans un ordre très précis 8000 parcelles de terre, de 300 kilos chacune. 18'000 m2 de copeaux de bois rouge ont été éparpillés pour dessiner un chemin entre les massifs.
Les Champs-Elysées ont été fermés à la circulation automobile pour accueillir les deux millions de personnes attendues. L'accès est gratuit, mais les promeneurs auront l'occasion d'acheter quantité de spécialités alimentaire des régions françaises. Cette opération intervient alors que le secteur connaît une des plus graves crises de ces dernières décennies.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS