Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une salle de prière musulmane a été partiellement incendiée tôt jeudi matin à Montbéliard, dans le Doubs français. L'acte a été signé par un mystérieux groupuscule dénommé "Les échappées belles", selon les pompiers, la police et le président de la mosquée.

Le ou les auteurs ont mis le feu à une poubelle appuyée contre la façade arrière de la mosquée vers 5 heure du matin. Tout un pan de mur a été incendié, sans se propager à l'ensemble du bâtiment, ont indiqué les responsables de la mosquée et la police.

C'est le gérant du lieu de culte qui a découvert le sinistre en venant ouvrir la salle à 5h du matin, pour la première prière, a expliqué Oahi Gherabi, le président de cette mosquée. "Il a vu les flammes, il a appelé les pompiers qui ont rapidement pu venir à bout de l'incendie", a-t-il ajouté.

Mystérieuse signature

Les responsables de la mosquée doivent décider avec la mairie, propriétaire des lieux, si la salle peut encore être utilisée, a expliqué le responsable, qui dénonce un "acte lâche" et "raciste, sans aucune hésitation". Selon M. Gherabi, une feuille de papier portant la mystérieuse signature "Les échappées belles" a été retrouvée à proximité du bâtiment, un préfabriqué qui fait office de mosquée en attendant la construction d'un nouveau lieu de culte.

C'est cette même signature, accompagnée d'un message raciste, qui avait été laissée début octobre près d'un fourgon appartenant à la mosquée, et également victime d'un incendie volontaire.

"Les échappées belles" s'étaient déjà fait connaître depuis le début de l'année, à l'occasion de plusieurs dégradations ou tentatives d'incendie sur des chantiers, mais sans connotation raciste apparente.

ATS