Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président français François Hollande a averti vendredi ses concitoyens que la situation économique va être "très dure" en 2013, avec notamment une augmentation du chômage. Cette annonce intervient alors que le débat sur l'exil fiscal de certaines grandes fortunes a redoublé d'intensité en France.

Selon les prévisions de l'Insee, l'économie française stagnera au premier semestre 2013, après une légère contraction à la fin de cette année et la France devra faire face à une nouvelle hausse du chômage.

Ces pronostics fragilisent l'objectif du gouvernement d'une croissance de 0,8% l'année prochaine, mais François Hollande a assuré que la France s'en sortirait grâce aux actions entreprises par le gouvernement.

L'Insee a annoncé jeudi tabler sur un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 0,1% au premier et au deuxième trimestres 2013 et anticipe un taux de chômage à 10,5% fin 2012 et à 10,9% mi-2013, proche des plus hauts niveaux connus début 1997.

"C'est un moment historique pour notre pays. Il peut décliner, il peut décrocher ou il peut poursuivre sa marche en avant". M. Hollande a implicitement reconnu que l'objectif de 0,8% de croissance pour 2013 ne pourra pas être tenu. Il n'y a "pas de récession, pas en France", a-t-il néanmoins nuancé.

"Climat de guerre civile"

Ces déclarations interviennent, alors que le débat sur l'exil fiscal de certaines grandes fortunes, dont celui de l'acteur français Gérard Depardieu vers la Belgique, a redoublé d'intensité vendredi avec une "passe d'armes" à distance entre François Hollande et la patronne du Medef Laurence Parisot.

La présidente du Medef Laurence Parisot a dit regretter que François Hollande ne respecte pas à ses yeux sa promesse, à savoir "pacifier le pays et réduire les antagonismes".

"En ce moment, on est en train de dire 'vous M. Depardieu êtes indigne d'être français', 'vous M. le dirigeant également'. On est en train de recréer un climat de guerre civile, qui s'apparente à 1789", a-t-elle déclaré sur Europe 1.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS