Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les appels du pied de Nicolas Sarkozy aux électeurs du Front national ne lui ont pour l'instant apporté aucune lueur d'espoir dans les sondages. Ceux-ci qui restent obstinément favorables à François Hollande neuf jours avant le second tour de la présidentielle.

Quatre enquêtes d'opinion publiées jeudi et vendredi donnent le candidat socialiste largement vainqueur le 6 mai face au président-candidat: CSA le place à 54% des voix, BVA à 54,5%, TNS Sofres et Harris Interactive à 55%.

Nicolas Sarkozy, qui a obtenu 27,18% des voix contre 28,63% à François Hollande, a multiplié toute la semaine les tentatives de séduction des 6,4 millions d'électeurs qui ont voté pour Marine Le Pen au premier tour et qu'il refuse d'ostraciser.

Droitisation

La présidente du Front national a estimé que ses sympathisants ne seraient pas dupes, d'autant plus que Nicolas Sarkozy a réaffirmé jeudi soir sur France 2 qu'il n'y aurait pas d'accord entre l'UMP et le FN lors des élections législatives.

De plus, la droitisation de la campagne de Nicolas Sarkozy semble effrayer les centristes dont il a également cruellement besoin.

A droite, des voix de plus en plus nombreuses s'élèvent pour critiquer la stratégie de Nicolas Sarkozy. L'ancien premier ministre Dominique de Villepin se dit ainsi "effrayé" par la campagne pour le second tour, jugeant que "les lignes rouges républicaines sont franchies une à une" dans "le débauchage sans vergogne des voix extrémistes".

Premier ministre

Pendant ce temps, François Hollande, fort de son avance dans les sondages, continue à faire campagne sur ses thèmes, en durcissant toutefois sa position en matière d'immigration.

Le candidat socialiste a également esquissé le profil de son éventuel Premier ministre, évoquant une personnalité "socialiste", connaissant bien le parlement et ayant de bonnes relations avec lui. Il a précisé que son choix n'était pas arrêté.

ATS