Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a été condamné à 750 euros d'amende et 2000 euros de dommages et intérêts. Il était poursuivi pour injure raciale lors d'une conversation en 2009 avec un militant UMP d'origine maghrébine.
Le tribunal correctionnel de Paris a jugé que l'injure stigmatisait les arabes comme étant une source de problèmes. Le parquet avait estimé que les propos incriminés n'étaient pas publics mais qu'ils étaient "outrageants" et "méprisants" et que le délit d'injure raciale était constitué.
Le ministre de l'Intérieur, absent à l'audience comme au délibéré, était cité à comparaître par le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples). L'avocat de Brice Hortefeux a annoncé qu'il ferait appel.
Les faits se sont déroulés le 5 septembre 2009 sur le campus d'été des Jeunes UMP à Seignosse dans les Landes, alors qu'on présentait à Brice Hortefeux un jeune militant d'origine maghrébine et membre d'une délégation de l'Auvergne.
Dans la séquence diffusée par le site internet du journal "Le Monde", le ministre dit à la fin d'un échange, aux côtés de Jean-François Copé, président du groupe UMP de l'Assemblée nationale: "Il ne correspond pas du tout au prototype. Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS