Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le père d'un des militaires tués par Mohamed Merah a déposé plainte lundi contre le président sortant Nicolas Sarkozy et le directeur central du renseignement intérieur Bernard Squarcini, a-t-on appris mardi de source judiciaire. La plainte va être transmise au parquet de Paris.

Albert Chennouf dénonce la "non assistance à personne en danger", a précisé à Reuters Francette Mendoza, la grand-mère de la compagne du militaire, confirmant une information du "Nouvel Observateur".

Abel Chennouf, 25 ans, et un autre militaire ont été tués par balles le 15 mars à Montauban (Tarn-et-Garonne) au cours d'une fusillade revendiquée par Mohamed Merah.

Le "tueur au scooter" a également revendiqué au nom d'Al-Qaïda l'assassinat d'un autre soldat à Toulouse et l'attaque d'une école juive qui a fait quatre morts.

Le tueur de Toulouse et Montauban, abattu par le Raid au cours de l'assaut de son appartement toulousain le 22 mars, avait été interrogé au retour d'un voyage au Pakistan et en Afghanistan, mais les autorités ont affirmé que rien ne laissait présager un passage à l'acte.

Début avril, les chefs des services de renseignement français, dont le directeur central du renseignement intérieur (DCRI) Bernard Squarcini, ont été entendus par une commission parlementaire sur fond de polémique quant à leur efficacité dans l'affaire Merah.

ATS