Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Strasbourg - L'adolescent de 17 ans qui avait pris en otage des enfants d'une école maternelle de Besançon a été hospitalisé d'office ce mercredi, au terme de sa garde-à-vue. Souffrant de troubles psychologiques, il avait justifié son acte par sa volonté de mourir.
Sa seule revendication durant les quatre heures et demie de la prise d'otage, lundi dernier, avait été qu'on lui fournisse une arme. L'hospitalisation a été ordonnée par arrêté préfectoral ce mercredi à l'issue de sa garde à vue, a-t-on appris auprès du parquet.
"Le médecin psychiatre qui l'a examiné ce matin a dit qu'il n'était pas en état, aujourd'hui, d'être mis en examen", a dit Thomas Hirth, substitut du procureur de Besançon chargé des mineurs.
Une information judiciaire a été ouverte auprès de deux juges d'instruction pour séquestration avec libération avant le septième jour et intrusion avec armes dans un établissement scolaire. Les magistrats devront notamment déterminer si le jeune homme était responsable pénalement au moment des faits.
Il avait fait irruption, armé de deux épées, dans une salle de classe de la maternelle Charles Fourier, retenant 21 enfants, leur institutrice et une aide maternelle. Il les avait progressivement libérés jusqu'à l'intervention du Groupe d'intervention de la Police nationale (GIPN).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS