Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le PSG a nommé Thomas Tuchel comme entraîneur.

Il n'a jamais eu un tel vestiaire rempli de stars, a gagné peu de trophées et n'est pas un grand nom du football mondial: le PSG a pourtant officialisé lundi l'arrivée de Thomas Tuchel, ex-coach de Dortmund, comme entraîneur pour la saison prochaine.

Le natif de Krumbach, en Bavière, âgé de 44 ans, a signé un contrat de deux ans avec le club champion de France. Il connaît déjà sa mission: faire mieux en Ligue des champions que ses prédécesseurs de l'ère qatarie, Carlo Ancelotti, Laurent Blanc (éliminés en quart de finale) et Unai Emery (éliminé en 8e de finale).

Sa venue au PSG suscite bien des interrogations. Tout d'abord, comment se passeront les relations au sommet de l'organigramme du club, lui qui a été choisi directement par l'émir et non par le président du club ou le directeur sportif ?

Et comment l'ancien coach de Dortmund et Mayence va-t-il appréhender un vestiaire explosif ? A Paris, on n'est jamais à l'abri d'un penaltygate entre Edinson Cavani et Neymar.

Tuchel avait été contacté par Bayern Munich pour prendre la suite de Jupp Heynckes. Cet intérêt d'un grand d'Europe atteste de la cote dont il jouit sur le marché des entraîneurs, malgré son prestige continental très relatif et son faible palmarès (une place de vice-champion d'Allemagne en 2016 et une Coupe d'Allemagne en 2017).

Cela tient notamment à son appétence pour la tactique et à sa capacité à avoir fait progresser les jeunes pousses de Dortmund. Ousmane Dembélé, parti depuis à Barcelone, l'appréciait beaucoup. Les jeunes Julian Weigl ou Christian Pulisic se sont mis en valeur sous ses ordres et son Borussia pouvait proposer un jeu léché et spectaculaire.

Mais quelle sera la marge de manoeuvre de Tuchel sur le recrutement pour la saison à venir ? Sans doute pas très grande. Il faudra d'abord tenir compte des possibles sanctions liées au fair-play financier (annonce de l'UEFA attendue en juin).

Les priorités du club sont connues: un latéral gauche et un milieu défensif. Pour ce dernier poste, Tuchel sera-t-il tenté de jouer la carte Bundesliga avec Weigl (qu'il a donc connu à Dortmund) et Max Meyer (Schalke 04) ?

Henrique, pour le poste de latéral gauche, aurait activé les pistes d'Alex Sandro (Juventus) et Ryan Sessegnon (Fulham). Et pour le gardien, le responsable portugais pense fortement à Gianluigi Donnarumma (19 ans, AC Milan).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS