Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le meurtrier présumé d'une jeune joggeuse tuée l'an dernier en Ardèche a été interpellé alors qu'il tentait de fuir en Espagne, a-t-on appris vendredi de source proche de l'enquête. Il a été identifié grâce à ses empreintes digitales et reconduit en France.

Le suspect a été interpellé jeudi "dans le train France-Espagne (à hauteur de Port-Bou) où il se faisait passer pour un Russe" sans papiers d'identité, ce qui a intrigué les policiers espagnols, le voyageur ne parlant pas russe. Il a été remis à la police de l'air et des frontières. Il devait être présenté dans la journée de vendredi au juge d'instruction chargé de l'enquête.

Le suspect était recherché dans le cadre de l'enquête sur le meurtre en juin 2011 de Marie-Jeanne Meyer, une adolescente de 17 ans, retrouvée tuée et brûlée alors qu'elle faisait son jogging à Tournon-sur-Rhône, en Ardèche (sud).

L'homme, dont l'ADN avait été retrouvé sur la scène de crime, est un marginal d'une vingtaine d'années originaire de la région et était déjà connu pour des affaires de violence.

Il avait été arrêté le 21 juin 2011, jour de la découverte du corps de Marie-Jeanne Meyer, après avoir agressé une commerçante. Il avait ensuite disparu à l'issue de sa garde à vue, le lien n'ayant alors pas encore été fait entre les deux affaires. Il n'avait plus donné signe de vie depuis juillet 2011 et était recherché.

ATS