Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Les douze raffineries françaises vont reprendre le travail à l'issue d'une grève contre la réforme des retraites qui a failli paralyser le pays, selon des sources syndicales. La levée du mouvement a été votée vendredi dans les derniers sites à l'arrêt.
Les salariés des raffineries Total de Donges (ouest), Feyzin (centre-est) et Grandpuits (près de Paris) ont voté vendredi après-midi pour la reprise du travail, dans la foulée de levée des mots d'ordre de grève dans les autres sites français qui ont été bloqués entre 10 et 15 jours.
Par ailleurs, les salariés ont voté le déblocage des terminaux pétroliers de Fos-Lavéra, près de Marseille (sud-est). Ce mouvement, lancé contre une réorganisation du port et aussi lié à la contestation de la réforme des retraites, durait depuis 33 jours, empêchant toute activité dans six raffineries du sud de la France privées de pétrole brut.
Mesure évoquée
Ces reprises successives marquent la fin du mouvement de contestation contre le projet phare de la fin du mandat du président Nicolas Sarkozy, au lendemain de manifestations plus clairsemées qu'auparavant et après l'adoption définitive de la réforme par le Parlement mercredi.
L'arrêt de la production dans les six raffineries du groupe français Total a coûté environ 100 millions d'euros au total à la compagnie pétrolière, selon son directeur financier, Patrick de la Chevardière.
Et les blocages de dépôts, raffineries et terminaux de brut vont coûter "des centaines de millions d'euros" à l'industrie pétrolière française, a ajouté de son côté à l'AFP le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip), Jean-Louis Schilansky.
Le mouvement aura également un coût pour les salariés, comme ceux de Total qui ont parfois été en grève pendant près de deux semaines. "Aucune heure de grève ne sera payée par l'entreprise", a assuré Charles Foulard, un responsable du syndicat CGT au sein du groupe, une information confirmée par la direction.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS