Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

France: licenciement validé après le port de voile dans une crèche

Paris - Le licenciement d'une salariée d'une crèche qui refusait d'ôter son voile islamique a été validé par un conseil des prud'hommes en France. Le principe de laïcité peut s'appliquer à un établissement comme cette crèche privée, a estimé l'instance juridique.
Les prud'hommes de Mantes-la-Jolie, près de Paris, estiment que les employeurs étaient juridiquement fondés à licencier la salariée pour "insubordination caractérisée". La plaignante demandait 80'000 euros de dommages et intérêts.
La France a banni en 2004 de toutes les écoles publiques les "signes religieux ostentatoires", donc le voile islamique mais aussi le crucifix, la kippa juive et le turban des Sikhs, entre autres. Cette mesure est critiquée par certaines autorités religieuses qui y voient une atteinte à la liberté religieuse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.