Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'homme a été arrêté peu après l'attaque mortelle d'un policier et de sa compagne par un autre djihadiste à Magnanville, près de Paris (archives).

KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON

(sda-ats)

Le jeune homme radicalisé arrêté lundi dans le sud-ouest de la France a été mis en examen vendredi soir et placé en détention provisoire, a-t-on appris de source judiciaire. Il est soupçonné d'avoir préparé une attaque contre des touristes étrangers à Carcassonne.

L'homme, un converti à l'islam âgé de 22 ans, est accusé d'association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Au moment de son interpellation lundi soir en gare de Carcassonne, les policiers avaient retrouvé sur lui "un couteau et une petite masse". Il avait expliqué aux enquêteurs qu'il projetait des attentats contre des touristes américains et russes et contre les forces de l'ordre, selon une source judiciaire.

Le suspect était fiché pour radicalisation. Il était suivi par les services antiterroristes depuis des mois et avait été assigné à résidence après les attentats parisiens de novembre, a-t-on précisé de même source.

"Fasciné" par l'EI

Domicilié dans le Tarn (sud), il est présenté comme étant fragile psychologiquement, en rupture avec la société et ayant été radicalisé sur Internet.

Au cours de sa garde à vue, il a déclaré aux enquêteurs qu'"il avait passé beaucoup de temps à regarder des vidéos de l'Etat islamique (EI) et des sites Internet djihadistes et s'est dit fasciné", a poursuivi cette source.

Le jeune homme, originaire de Lunel, une petite ville du sud de la France d'où une trentaine de personnes sont parties pour la Syrie, a affirmé qu'il envisageait de "se rendre en Syrie". Mais, faute d'"avoir pu financer son départ", il avait alors opté pour "un plan alternatif", décidant de "passer à l'acte" sur le sol français, "au nom du djihad armé".

Très fréquentée par les touristes, la ville de Carcassonne abrite deux sites classés par l'UNESCO au patrimoine mondial de l'humanité, le canal du midi et la cité médiévale.

ATS