Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Arnaud Montebourg a annoncé vendredi qu'il votera pour François Hollande au deuxième tour de la primaire socialiste en vue de l'élection présidentielle de 2012. Au bénéfice de 17,2% des voix au premier tour, M. Montebourg refuse toutefois de donner une consigne de vote.

Dans une interview publiée vendredi sur le site internet du quotidien français "Le Monde", le "troisième homme" de la primaire, avec 17,2% des voix, explique que chacun devra se déterminer dimanche au vu des choix exprimés par les deux finalistes, François Hollande et Martine Aubry.

"Les citoyens peuvent désormais faire leur choix en leur âme et conscience, et je me refuse à donner une consigne de vote", déclare-t-il. Il souligne que le député de Corrèze lui apparaît le mieux à même de battre Nicolas Sarkozy au printemps prochain.

"A titre exclusivement personnel, je voterai donc pour François Hollande, arrivé en tête du premier tour, à mes yeux meilleur rassembleur", a résumé M. Montebourg.

Guerre par médias interposés

La guerre psychologique avant le second scrutin s'est poursuivie vendredi par médias interposés entre les deux derniers finalistes. Martine Aubry a accusé François Hollande d'être "un candidat du système" dans le quotidien "20 Minutes".

Invité de la radio France Inter vendredi matin, François Hollande a répondu à son adversaire "qu'il fallait arrêter cette escalade". "Je crois que c'est un dérapage, a-t-il expliqué. Franchement, le système comme elle dit, c'est en définitive quoi? Les médias? Les sondages? L'arrivée en tête serait une faute?", s'est-il interrogé.

François Hollande, arrivé en tête du premier tour avec 39,2% des voix contre 30,4% pour Martine Aubry, a dans l'entre-deux tours reçu le soutien de Ségolène Royal, Manuel Valls et Jean-Michel Baylet.

ATS