Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Le président français Nicolas Sarkozy a demandé au gouvernement de déposer un amendement au projet de loi sur les retraites, a annoncé jeudi l'Elysée. L'amendement permettrait de mieux prendre en compte la situation des parents ayant arrêté de travailler pour élever leurs enfants.
Il s'agissait d'une demande d'une partie de la majorité au Sénat, où le texte est arrivé mardi.
La mesure représente un coût sur l'ensemble de la période de la réforme de 3,4 milliards d'euros et sera financée "par une majoration du prélèvement social sur le capital à hauteur de 0,2 point et l'alignement du taux du prélèvement sur les plus-values de cessions immobilières", précise le texte.
Le chef de l'Etat souhaite maintenir pour une période transitoire de cinq ans la retraite à taux plein à 65 ans, contre 67 dans le projet de loi, "pour tous les parents qui se sont arrêtés au moins un an dans les trois ans suivant la naissance d'un de leurs enfants", précise le texte.
Les parents d'enfants handicapés conserveront également le bénéfice de l'annulation de la décote à 65 ans. Ces décisions ont été prises "en plein accord avec la majorité sénatoriale" lors d'une réunion sur la réforme des retraites à l'Elysée en présence, entre autres, du premier ministre, du ministre du Travail, du président du Sénat et du président du groupe UMP à la chambre haute.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS