Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Grenoble - De violents incidents se sont produits dans la nuit de vendredi à samedi à Grenoble où les policiers ont essuyé des tirs après la mort d'un malfaiteur dans une fusillade avec les forces de l'ordre. Le ministre français de l'Intérieur Brice Hortefeux s'est rendu sur place.
Il a indiqué qu'il allait "rétablir l'ordre public et l'autorité de l'Etat" au plus vite et annoncé la mobilisation d'unités de forces mobiles.
Les incidents ont éclaté vers minuit et se sont prolongés une bonne partie de la nuit dans le quartier populaire de la Villeneuve, où vivait le malfaiteur présumé, tué lors d'une fusillade consécutive au braquage d'un casino.
Un tramway immobilisé à l'aide d'un feu de broussailles a été attaqué, ce qui a donné lieu à une intervention de la police, a-t-on appris à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP).
Au total, 50 à 60 voitures, des engins de chantier et deux commerces ont été incendiés, selon la police. Deux jeunes âgés de 17 et 18 ans ont été interpellés et placés en garde à vue pour des incendies de véhicules et trois autres âgés de 20 ans pour "des tentatives de vols dans des magasins", a indiqué une source judiciaire.
Des policiers, pris pour cibles par des tirs d'armes à feu, ont riposté à quatre reprises, précise la DDSP. Aucune victime n'a été signalée.
Le complice du braqueur tué a pris la fuite à pied dans le quartier de la Villeneuve, qui a été survolé par les hélicoptères pendant une partie de la nuit, en vain. Il est toujours introuvable.
Quant au butin, il a été retrouvé dans une voiture abandonnée par les assaillants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS