Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - La police évoque une bagarre, des voisins parlent de mysticisme et d'une "scène d'horreur": le mystère restait entier dimanche à La Verrière, près de Paris, au lendemain de la défenestration de 11 personnes qui croyaient avoir vu le diable, provoquant la mort d'un bébé.
Samedi à l'aube, 11 personnes, dont des enfants et un bébé de quatre mois qui décèdera dans la soirée, s'étaient défenestrées du deuxième étage d'un appartement, persuadées d'avoir croisé le diable en la personne d'un père nu et mal réveillé qui s'était levé pour aller au chevet de son enfant, selon le parquet de Versailles (ouest de Paris).
Le parquet avait parlé de peur panique du démon tout en indiquant qu'"aucune séance de spiritisme n'aurait eu lieu dans l'appartement".
Dimanche, l'enquête semblait s'orienter vers une altercation familiale ayant dégénéré, avec une ou plusieurs personnes armées de couteaux, a confié une source policière.
Mais pour le locataire du premier étage de la résidence, ses voisins ont traversé samedi un "moment mystique".
Avant la défenestration, "j'ai vu mon voisin complètement nu qui m'a demandé des vêtements", raconte-t-il à l'AFP, ajoutant que l'homme était grièvement blessé à la main. "Auparavant, il y avait du bruit, les murs tremblaient. Puis mon voisin est remonté en criant +Au nom de Jésus, ne fais pas ça!+".
C'est alors que onze occupants de l'appartement s'étaient précipités dehors, tentant de glisser le long de la paroi de l'immeuble - et non en se jetant dans le vide comme indiqué en premier lieu -, selon une source policière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS