Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Une vaste opération de police a été menée autour de la Tour Eiffel contre un réseau de vendeurs à la sauvette de reproductions miniatures du monument emblématique de Paris, a annoncé lundi le parquet de la capitale. Cette activité était tolérée jusqu'ici.
Trente-neuf personnes ont été placées en garde à vue en milieu de semaine dernière. Huit d'entre elles, quatre Chinois et quatre Africains dont les nationalités n'ont pas été précisées, sont finalement poursuivies, précise-t-il dans un communiqué.
Elles se voient reprocher du travail dissimulé (non déclaré) et le recours à l'emploi d'étrangers sans titre de séjour. Le parquet a également retenu l'aide au séjour irrégulier en France et des faits "d'association de malfaiteurs".
La police a saisi 241'000 euros (325'000 francs) en espèces ou sur des comptes bancaires, six véhicules et 140'000 souvenirs, pour la plupart des petites Tours Eiffel. Celles-ci étaient revendues par des sociétés contrôlées par les suspects chinois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS