Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plusieurs milliers de personnes ont commencé à défiler mardi dans les rues de Nice pour réclamer plus de justice sociale et proclamer: "les peuples d'abord, pas la finance!", à deux jours de la tenue d'un sommet du G20 à Cannes, distante de 30 km.

Parti de l'esplanade de Lattre de Tassigny, le cortège s'est ébranlé bruyamment après 15h30, avec un peu de retard sur l'horaire prévu, pour entreprendre une quasi-boucle dans le nord-est de la ville, loin du centre, selon le parcours imposé. Il avançait, sous le soleil, dans des rues calmes en ce jour férié.

L'événement était suivi par un important dispositif de sécurité: gendarmes mobiles, CRS, polices nationale et municipale. Au total, 2000 hommes, chargés d'encadrer la manifestation et de barrer la route à d'éventuels casseurs.

Les organisateurs, qui représentent une quarantaine d'associations et de syndicats, avaient de leur côté prévu un service d'ordre de 100 personnes.

Une centaine de militants de l'organisation Oxfam étaient venus d'Espagne, de Belgique, du Mexique, de Grande-Bretagne et de France. Coiffés de chapeaux de Robin des bois et portant un sac de toile symbolisant la Bourse, ils réclament une taxation des transactions financières

ATS